Construite à l’origine pour servir comme résidence privée, la Villa Médicis, de l’italien Villa
Medici, abrite depuis plusieurs siècles un des fleurons de l’art français à l’étranger à savoir :
l’Académie de France de Rome. Cet article vous propose un tour d’horizon de ces deux
institutions célèbres dans le monde culturel français.

Histoire de la Villa Médicis Rome

Considérée comme l’une des villas les plus splendides et les plus prestigieuses de Rome, la
Villa Médicis surplombe majestueusement la ville éternelle. Offrant une vue imprenable sur
le Vatican, elle a été bâtie vers 1564 par les architectes Giovanni Lippi et Annibale Lippi à la
demande du cardinal Giovanni Ricci di Montepulciano.
En 1576, le très riche cardinal Ferdinand de Médicis rachète la villa et s’attache les services de
l’architecte Bartolomeo Ammannati. Dès lors, la villa connaît un lustre nouveau et porte le
nom de son nouveau propriétaire.
Suivant les vœux du cardinal, Bartolomeo en fait un véritable cocon pour ses œuvres d’art au
nombre desquels des antiques comme les Niobides ou la Cléopâtre mourante, des bronzes
comme le Mercure de Jean Bologne, ou encore des tableaux.
Le parc de la villa est également agrémenté de jardins italiens composés de pins, de cyprès,
de chênes verts, mais aussi de sculptures ou encore de fresques murales représentant des
animaux.
La réputation de la Villa Médicis á Rome s’est aussi établie avec les figures marquantes qui y sont passées. Ainsi, en l’an 1633, Galilée y séjourne pendant six mois en résidence surveillée, à l’occasion du procès inquisitoire que l’Eglise Catholique romaine lui a intentée.
En 1737, la lignée des Médicis s’éteint et François III de Lorraine, grand-duc de Toscane, hérite de la villa. En 1789, une partie importante des objets d’art de la Villa Médicis est déplacée vers les musées par le fils de François III, le grand-duc et empereur Léopold Ier. En 1799, la villa est achetée par la France qui y établira son Académie.

L’Académie de France à Rome

L’Académie de France à Rome est née de la volonté du roi Louis XIV, mise en œuvre par Colbert en 1666. Elle occupa plusieurs sièges, des pentes du Janicule au palais Mancini, en passant par le palais Vidoni Cafarelli et de nombreux autres endroits plus ou moins célèbres.
A la suite d’un incendie ayant détruit les locaux de l’académie, Napoléon Bonaparte l’installe
en 1803 à la Villa Médicis. Son objectif par ailleurs était de la préserver de la Révolution et de
perpétuer les échanges d’objets d’art de l’Antiquité et de la Renaissance entre Rome et Paris.
L’académie est à l’avant-garde de la promotion de la culture et du patrimoine de la France. A
ce titre, il accueille chaque année et sert de lieu d’hébergement à des artistes et chercheurs
sélectionnés sur concours. Théoriquement, les candidats doivent aussi être porteurs d’un
projet s’intéressant à Rome ou à l’Italie.

Si vous voulez aller à Rome par ces moments d’épidémie mondiale, lisez cet article pour avoir toutes les informations nécessaires.

La Villa Médicis, un site touristique de Rome

La villa est ouverte au public. On peut la visiter par petits groupes, sous la direction d’un guide.
Elle est ouverte du mardi au dimanche de 10h à 18h30. La distribution des billets s’arrête une
demi-heure avant le lancement du tour de visite. Les horaires de visite sont organisés par
groupes linguistiques à savoir français, anglais, italien, espagnol, et russe. Le coût du billet
d’accès est de 12€ pour le plein tarif, et 6€ pour le tarif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici