Combien de temps d’arrêt pour une tendinite ?

D’un simple employé de bureau à un sportif chevronné, nombre sont ces personnes qui souffrent à un stade de leur vie des douleurs liées à la tendinite. Quand cette pathologie est mal soignée, elle peut créer un inconfort considérable en ce sens que sa manifestation est vraiment pénible pour le patient. L’inflammation d’un tendon est généralement à la base d’un problème de tendinite qui peut être particulièrement douloureuse. Une fois que vous êtes attaqué par cette maladie, elle peut vous empêcher de pratiquer votre activité physique ou professionnelle. Pour cette raison, tout le monde est en droit de savoir le temps que peut prendre une tendinite pour disparaître. Les détails dans ce développement.

La tendinite : qu’est-ce que c’est ?

Une tendinite est très souvent due à une inflammation du tendon. S’agissant du tendon, il représente des tissus fibreux reliant les muscles aux os. Ainsi, leur inflammation est caractérisée par des douleurs atroces en fonction de la palpitation et des mouvements. De même, elle entraîne un gonflement ou au pire des cas, elle peut causer une ténosynovite. Cette dernière représente une forme de tendinite qui concerne particulièrement les inflammations qui touchent la couche protectrice du tendon.

Il faut reconnaître que la tendinite est toujours considérée comme le résultat de la répétition de certains mouvements. Cependant, personne ne peut jusqu’à présent affirmer sa source exacte. Néanmoins, son diagnostic est possible et est souvent clinique ou médical. C’est d’ailleurs tout ce qui importe ainsi que la description de ses symptômes, cas l’examen clinique d’un médecin généraliste peut déjà vous révéler. Généralement, le diagnostic clinique se fait par échographie ou par IRM suite à une prescription médicale pour s’assurer que les tendons ne souffrent d’aucune déchirure.

Lisez aussi  Dormir Relax Spray de l’institut Actiscience Avis et Test

Les causes présomptives d’une tendinite

Le vieillissement est l’une des causes principales de la tendinite, car plus l’âge évolue, plus les tendons se fragilisent et plus le risque de tendinite s’agrandit. De même, la tendinite peut se manifester chez de jeunes gens et cela est souvent dû à la répétition de certains mouvements particuliers ou la pratique d’une activité sportive intense. Par ailleurs, il est bien possible que cette inflammation puisse être le symptôme d’une affection courante comme le diabète, la polyarthrite, la goutte.

Une tendinite qui touche à l’épaule du patient est souvent le signe d’une coiffe des rotateurs. Il est aussi bien possible qu’elle touche les doigts, la main, les tendons d’Achille et les genoux. Enfin, lorsque cette inflammation est liée aux tendons extenseurs du pouce, la tendinite devient le syndrome de De Quervain.

Tendinite : quel est le temps d’arrêt maladie idéal ?

Tout patient souffrant de la tendinite doit observer un repos conséquent afin de se rétablir plus rapidement. Pour ce fait, les médecins traitants (généralistes) vous le recommandent vivement, et si nécessaire ils vous forcent à respecter un temps d’arrêt de travail. Pour les personnes dont l’activité professionnelle sollicite constamment la manipulation du poignet, des doigts ou des genoux, l’observation d’un temps de pause s’avère obligatoire. Votre médecin traitant vous recommandera un arrêt de travail pendant au moins une semaine afin de vous rétablir de la tendinite selon votre cas.

Parfois, ce professionnel peut vous prescrire un temps d’arrêt plus long, car votre tendinite est têtue ou récalcitrante. Toutefois, si vous justifiez de votre impossibilité d’arrêter totalement de travailler pendant un temps, votre médecin pourra vous aider à adapter le mieux que possible votre activité professionnelle durant votre convalescence. Veillez à ne pas empirer votre tendinite ou la redéclencher de sitôt.

Lisez aussi  Arthrorenov Avis de l’institut Actiscience + Gel

Problème de tendinite : traitements possibles

En fonction de votre profession et de vos douleurs, le médecin vous recommandera de vous asseoir pendant l’exécution, de vous acquérir de nouveaux matériels ou d’aménager votre quotidien professionnel. En plus du repos, votre médecin peut également vous faire suivre un traitement adéquat pour une guérison plus rapide. Il peut s’agir de la pose d’un plâtre ou d’une attelle pour le genou, le bras ou le poignet. Pour soulager les douleurs, l’application de compresses froides ou chaudes, la prise des anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être recommandées. Les injections corticostéroïdes sont pratiquées dans les cas les plus sévères.

Votez pour ce produit

Laisser un commentaire

huit + deux =