Quel est le rapport entre la ferritine élevée et le stress ?

Le stress fait partie du quotidien de tous les humains, mais il devient beaucoup chez certaines personnes. Il s’agit d’une évidence émotionnelle à laquelle chacun doit y faire face personnellement, puisque c’est un phénomène relatif. Le stress est en effet une création du cerveau de l’homme, qui peut avoir un impact sur le corps et ses réactions. Cependant, la ferritine constitue une protéine présente à tous les niveaux de l’organisme afin de faciliter le stockage d’une réserve suffisante de fer utile aux organes comme le foie. Comme le stress, une ferritine élevée peut provoquer quelques soucis de santé. Ces deux phénomènes sont-ils en corrélation ?

Tout ce qu’il faut savoir sur la ferritine

La terminologie de ferritine peut être très accessible à la compréhension de tous en ce sens qu’elle dérive du mot « fer ». Cerner que la ferritine n’est qu’une expression désignant un rassemblement de fer, c’est comprendre la notion du taux de ferritine élevée. En pratique, le fer est un minéral indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme. La mission qu’assure ce dernier dans la synthèse de l’hémoglobine (transporteur de l’oxygène stimulant le fonctionnement des organes du corps) est importante. Grâce au fer l’O2 peut se fixer sur les globules rouges.

La ferritine constitue la protéine responsable du stockage du fer dans les cellules du corps, ce qui justifie sa présence partout dans le corps. Toutefois, elle est plus concentrée et située dans la moelle osseuse, la rate et le foie. Avec la ferritine, l’organisme détient une réserve suffisante de fer. En revanche, le taux idéal de cette protéine est relatif selon l’âge. Pour les moins de 50 ans, cela peut faire 20 à 120 mg/l, or pour les plus de 50 ans, il est compris entre 30 à 280 mg/l.

Ferritine élevée : diagnostic et causes

Pour mieux cerner votre taux de ferritine, l’alternative idéale consiste à procéder à une analyse sanguine. Malheureusement, l’augmentation du taux de cette protéine ne se constate pas aussi facilement, qu’elle arrive généralement de façon fortuite. En principe, l’élévation de la ferritine dans le sang n’engendre pas automatiquement de symptômes graves. Il faut que ce taux atteigne d’abord un seuil donné pour arriver à ce niveau. L’augmentation du taux de ferritine constitue un bon indicateur des réserves de fer. Ce diagnostic n’est pas à poser de façon régulière.

Si l’examen révèle un taux de ferritine excessif, cela implique une surcharge en fer au niveau des organes, surtout le foie. Cela peut être causé par une maladie génétique, l’hémochromatose. Si aucun traitement n’est fait, les risques de cancer ou de cirrhose peuvent être très élevés. En fonction du taux constaté, des bilans hépatiques, d’autres analyses ou encore un suivi biologique simple peuvent être appliqués. Enfin, il est indispensable de s’assurer qu’une inflammation n’est pas en cause ou si cela pouvait entraîner une de façon chronique.

Quelle corrélation existe-t-il entre le stress et la ferritine élevée ?

Nombre de personnes se préoccupent de savoir si le stress et la ferritine partagent un lien. Ou encore si celui-ci est l’un des facteurs qui influencent le taux de ferritine. En principe, le stress n’est rien d’autre qu’une réaction au niveau du cerveau et capable d’agir directement sur le corps tout entier et ses différentes réactions. Cependant, aucune étude scientifique n’a encore prouvé jusqu’à présent qu’il existe un lien possible entre le stress et la variation ou l’augmentation du taux de la ferritine.

Le stress n’est vraisemblablement aucune action ou influence sur le volume de cette protéine stockant le fer profitable pour l’organisme. Si quelqu’un est en situation d’hyperferritinémie, il doit savoir que la source de cette anomalie peut être génétique. C’est le cas chez les Bretons, surtout les descendants des Celtes, qui ont généralement plus de ferritine dans leur sang. Par ailleurs, une ferritine élevée peut être provoquée par une lyse cellulaire (destruction des cellules renfermant la ferritine). Elle peut provenir également d’un dérèglement génétique, mais ce cas de figure est très rare.

Votez pour ce produit

Laisser un commentaire

18 + six =